Accueil du site > Actualités > Sortir de l’entonnoir où nous a amené la politique de tout TGV


Sortir de l’entonnoir où nous a amené la politique de tout TGV

mercredi 4 février 2015

Vous avez tous lu dans la presse locale les inquiétudes des élus et des abonnés.

Nous, les écologistes sarthois, avons combattu la logique du tout TGV. Nous annoncions il y a vingt ans la crise actuelle des financements (voir nos propositions alternatives à la LGV Bretagne). Je n’ose imaginer l’état du réseau, que je me refuse à qualifier de secondaire, si les régions n’avaient pas pris le relais de l’état. Il n’y a qu’à voir l’état de l’ancienne ligne de Paris entre Connerré et Chartre.

Cela fait des années que je dénonce l’encombrement de la ligne Connerré/Le Mans par les TGV au détriment des habitant de la vallée de l’Huisne. J’essaie depuis quelques temps de faire prendre conscience aux habitants et aux élus de ce territoire de l’enjeu fort du réaménagement de la ligne et des horaires après 2017. J’ai un peu l’impression de prêcher dans un désert. Le débat sur le rond point de Béner et sa ZAC et ses futurs bouchons, conjugué a l’actualité du raccordement de la LGV, nous ouvrira peut être une occasion de les désiler.

Vous l’avez sans doute vous aussi remarqué, tous ceux qui pratiquent régulièrement la ligne vers Nantes se reportent sur le TER aussi rapide et moins coûteux quand les horaires de réunions le permettent. Mes fonctions au sein de FNE m’amènent assez souvent sur Paris et comble de malchance parfois dans les bureaux du ministère à la Défense. J’ai étudié toutes les alternatives en TER via Connerré et Versailles chantier pas moyen d’échapper au TGV, sauf pour les retours en début d’après midi ou les manifs de weekend.

Les Maires de la Ferté Bernard et Connerré n’ayant pas encore d’ambition nationale ni la fibre ferroviaire très développée sont uniquement préoccupés par les liaisons de leur ville à la métropole Mancelle. Une illustration : M Gerlier, pourtant Conseiller Régional, est plus préoccupé par la concurrence du nouveau Leclerc de Béner que par le terminus à Connerré du projet de tram-train. Nous devons nous emparer du problème. Au lieu d’ apporter toute notre énergie dans un combat du passé, pour au mieux maintenir des dessertes, nous devrions réclamer la mise en place vers Chartres et Paris de liaisons aussi rapides et pratiques que vers Angers et Nantes. Une idée de saison,demander à la région Pays de la Loire de se concerter avec les régions Centre et Île de France pour commander une étude sur cette alternative. En faire un enjeu dans le cadre des départementales et des régionales.

Je ne méconnais pas la difficulté de s’insérer dans le trafic de banlieue mais on parle de nouveaux bureaux sur la Défense, pourquoi ne pas envisager une liaison rapide Le Mans-La Défense via Versailles. Avec des arrêts à Connerré, la Ferté Bernard, Nogent, Chartre puis direct. En venant de la vallée de l’Huisne, on devrait être largement compétitif avec voiture+au mans+TVG+métro ou RER. Et en terme de coût cela devrait intéresser les Manceaux.

Un lien pour les curieux : http://destrainspourtous.fr/

Jean Christophe GAVALLET, Président de S.N.E